Rythmes de la journée

 

La réorganisation des temps pédagogiques
Chez les enfants, les plages de temps qui se caractérise par une vigilance élevée et donc une attention sélective, une réceptivité et une disponibilité optimales, se situent environ entre 09h.00 et 11h.00 et entre 14h.30 et 16h.00, ou un peu plus, selon les enfants et selon les jours.
Deux moments de la journée scolaire se caractérisent par une vigilance nettement plus faible à tous les âges de l’école primaire:
* à partir de 08h.30, heure d’entrée en classe, il faut entre trente et soixante minutes pour que les enfants retrouvent un niveau de vigilance suffisamment élevé pour qu’ils puissent développer une attention, une réceptivité et une disponibilité optimales ;
* la mi-journée (12h30-14h.00) se caractérise à tous les âges par un manque de vigilance, sans relation avec le repas. Chez les enfants d’école maternelle, c’est le temps de la sieste.

La première heure, la mi-journée et le temps postscolaire (après 16h.30, tous les enfants sont fatigués) ne se prêtent pas à des activités qui nécessitent une forte mobilisation de l’attention et des ressources intellectuelles.

La plage de temps fort des activités physiques et sportives

La plage de temps à partir de 16h.00-17h.00 se caractérise par une augmentation du métabolisme, de la température corporelle et de la force musculaire, et une optimisation des coordinations motrices. Elle se prête donc bien aux activités physiques et sportives.

Ce que disent les chrono-biologistes : Travaux de François TESTU (chronopsychologue)

Jean-Pierre GESLIN (professeur agrégé à l’IUFM de l’académie de Créteil) précise les plages de disponibilité de l'enfant : « Les périodes de 9h à 11 h et de 15h à 17h sont, en classe, les plus bénéfiques aux acquisitions... et mieux encore de 15h30 à 18h.
De 11h30 à 15h, il y a diminution de la vigilance et même propension à la somnolence.
Les enfants sont peu disponibles pour un travail intellectuel.
Reporter le sport en fin d’après-midi quand on travaille la performance. Se garder du « tout sport l’après-midi » : des activités intellectuelles sont parfaitement possibles en seconde partie d’après-midi (particulièrement pour les grandes classes).»