Revue de presse‎ > ‎

Rythmes scolaires en Languedoc-Roussillon : un quart des communes aménagent

publié le 25 juin 2014 à 08:41 par fcpe30@hotmail.fr   [ mis à jour : 25 juin 2014 à 13:00 ]
 






 
25 juin 2014

En Languedoc-Roussillon, 62,6 % des écoles, adoptent la réforme des rythmes scolaires telle qu'initiée au départ. Tour d'horizon pour la prochaine rentrée en Languedoc-Roussillon.
..

 À Nîmes, polémique sur le décompte des votes

À Nîmes, la situation est pour le moins floue concernant la réforme des rythmes scolaires : l’équipe municipale de Jean-Paul Fournier avait validé, en décembre dernier, une organisation répartie en activités périscolaires sur l’ensemble des jours de la semaine… « Un très beau travail », salue aujourd’hui la rectrice. Mais la perspective d’aménagements a fait réfléchir le maire, qui a finalement proposé que ces activités soient concentrées le vendredi après-midi. Les conseils d’école ont eu à se prononcer ces derniers jours, jusqu’à ce lundi soir. Résultat ? On ne sait pas ! « Nous ne sommes pas d’accord avec la mairie dans l’analyse des résultats, observe la rectrice. Je suis garant de la validité du vote. Il est défavorable (à la solution du vendredi après-midi, NDLR), mais ce n’est pas le décompte fait par la Ville. Je ne peux pas donner de pourcentages, puisqu’on est en train de discuter, mais je peux vous dire que c’est sans ambiguïté. »

Corinne Place, secrétaire départementale du syndicat d’enseignants SNuipp, dénonce en tout cas la méthode : « Jean-Paul Fournier demande aux conseils d’école de se prononcer dans l’urgence, en deux jours alors que la réglementation dit qu’il en faut huit. Tout est fait dans la précipitation. On marche sur la tête. » Une solution doit, en tout cas, être trouvée d’ici le 3 juillet, date du conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) dans le Gard, censé entériner les décisions.