Revue de presse‎ > ‎

Le rectorat déploie son énergie contre le décrochage scolaire

publié le 11 sept. 2017 à 11:53 par fcpe30@hotmail.fr   [ mis à jour : 11 sept. 2017 à 11:59 ]
Résultat de recherche d'images pour "midi libre"

MORGANE MASSON

Le rectorat déploie son énergie contre le décrochage scolaire

 L'académie souhaite mettre l'accent sur la transformation pédagogique.

Rituel incontournable précédant la rentrée scolaire, Armande Le Pellec Muller, recteur de l'académie de Montpellier, a présenté hier les lignes directrices de la rentrée 2017 à l'occasion de sa conférence de presse. Alors que cette rentrée s'inscrit dans un nouveau...

Rituel incontournable précédant la rentrée scolaire, Armande Le Pellec Muller, recteur de l'académie de Montpellier, a présenté hier les lignes directrices de la rentrée 2017 à l'occasion de sa conférence de presse.

Alors que cette rentrée s'inscrit dans un nouveau contexte politique (lire ci-dessous), l'académie de Montpellier, en accord avec la politique insufflée par le nouveau ministre de l'Éducation, a mis l'accent cette année sur deux grands projets : le pilotage de proximité et la transformation pédagogique.

Le premier vise à renforcer la continuité de l'enseignement à différentes échelles. Le second viendra appuyer la lutte contre le décrochage scolaire, “un enjeu toujours présent malgré une bonne progression depuis 2012”, souligne Mme le recteur.

Nouveaux dispositifs

Et si les chiffres du décrochage sont déjà en baisse sur l'académie, 16 % en 2012, contre 10,7 % en 2016, de nouvelles mesures viendront renforcer le dispositif. Ainsi, l'académie vise un objectif “100 % réussite en CP”, à travers la mise en place des classes à douze élèves dans les zones REP +. Sur l'académie, cela représentera par exemple un total de 93 classes supplémentaires, pour un total de 213 classes, n'excédant pas les douze élèves.

Dans le même temps, une nouveauté devrait voir le jour dès la rentrée des vacances de la Toussaint dans les collèges de l'académie : le programme “devoirs faits”, également déployé à l'échelle nationale. Ce dispositif, déjà existant dans les établissements d'éducation prioritaire, va donc s'étendre à tous les collégiens, afin de renforcer la réussite scolaire, sur la base de la demande des familles. “Une démarche d'alliance éducative avec les parents, sur la base de la gratuité”, souligne Armande Le Pellec Muller.

 

 

Comments