Revue de presse‎ > ‎

Gard : le budget de la rentrée sera-t-il plus élevé pour les parents ?

publié le 29 août 2016 à 11:36 par fcpe30@hotmail.fr   [ mis à jour : 29 août 2016 à 11:44 ]
29 août Yann Barry 

    Gard : le budget de la rentrée sera-t-il plus élevé pour les parents ?
Les réseaux de transport Edgard et Tango font évoluer leur offre, ainsi que la restauration scolaire et le périscolaire.

En cette rentrée, les parents d’élèves voient se présenter la note avec un budget stable, soit 190,24 € en moyenne pour les fournitures d’un élève de 6e, sans compter l’allocation versée selon les revenus. Dans le Gard, le budget de la rentrée pour ceux qui prennent les transports en commun va être plus élevé puisque la prise en charge de l'Agglo et du conseil départemental va être moindre pour des contraintes budgétaires (Midi Libre des 23 juin et 25 juillet 2016).

Du côté de Tango, le réseau de transports en commun de l'Agglo de Nîmes métropole, de nouveaux tarifs à la hausse font tousser des usagers mais aussi des politiques qui, à l'image du parti communiste, ont lancé une pétition pour s'opposer à cette grille tarifaire.

Finie la gratuité chez Edgard pour les transports scolaires


À partir du 1er septembre, Tango fera passer le ticket pris en bus de 1,30 à 1,60 €, le Pass deux voyages de 2,40 à 2,90 €, l'abonnement scolaire de 16 à 19 € par mois, celui normal de 30 à 33 € alors que le tarif solidaire passe de 15 à 16,50 € et le super-solidaire notamment pour les personnes éligibles à la CMU (couverture mutuelle universelle) s'élève à 9,90 €. Le fait de faire payer les plus démunis est l'objet de crispation, puisque l'an dernier, le transport était encore gratuit pour ce public à faible revenu. L'Agglo compte dégager un volume de recettes de 10 M€ et indique qu'elle a revu déjà son tarif à destination des plus démunis.

Du côté du réseau de transport en commun gardois Edgard, là aussi, une nouveauté touche le budget des Gardois puisque désormais, le conseil départemental du Gard a décidé de ne plus appliquer la gratuité des transports scolaires. "C'était l'un des derniers départements à le pratiquer pour un coût par élève de 907 € par an", indique-t-on au sein du Département, qui estime ne plus pouvoir se le permettre dans un contexte de rigueur budgétaire. Ainsi, depuis le 1er juin, les frais de participation aux transports scolaires sur le réseau Edgard s'élèvent à 70 € par élève pour l'accès à ce service public, ce qui a provoqué là aussi une levée de boucliers de parents d'élèves qui ont lancé une pétition en ligne.


Nouveau délégataire de service public pour la restauration


De gratuité, il n'en a pas été question depuis la mise en place il y a deux ans par la municipalité nîmoise des Accueils de loisirs associés à l'école (Alaé). Nîmes fait donc partie des 60 % des communes qui ont choisi de faire payer les activités périscolaires dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. Pour l'Alaé, des nouveautés sont recensées en cette rentrée entre l'inscription en ligne généralisée sur le site nimes.fr (avec simulation du coût selon les revenus du foyer) et un tarif demi-journée sans repas.

Enfin, autre nouveauté de cette rentrée, celle du nouveau délégataire de service public pour la restauration scolaire nîmoise. La Société familiale de ...



Comments