Revue de presse‎ > ‎

BAGNOLS : LA FCPE VEUT RECRUTER DES PROFESSEURS SUR LEBONCOIN.FR

publié le 23 sept. 2017 à 02:24 par fcpe30@hotmail.fr
 
  • AGDE
  • ALES
  • AVIGNON
  • BAGNOLS
  • BEZIERS
  • CARCASSONNE
  • LODEVE
  • LUNEL
  • MENDE
  • MILLAU
  • MONTPELLIER
  • NARBONNE
  • NIMES
  • PERPIGNAN
  • RODEZ
  • SETE
  • E
MIDI LIBRE
  il y a 3 jours  3 JEAN-LUG BUYTAERT
Bagnols : la FCPE veut recruter des professeurs sur leboncoin.fr Corinne Courteille préside la FCPE depuis quatre ans.
M. A.

Un manque d'enseignants au lycée Einstein est à l'origine de cette solution étonnante.

À la rentrée de septembre 2016, Corinne Courteille, la présidente du conseil local de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) de Bagnols, avait déjà pensé passer des annonces sur le site du Bon Coin, pour le remplacement de professeurs manquants. Une solution a priori étonnante. “Il fallait prendre les choses en main. Nos enfants ne pouvaient pas rester sans enseignant alors que nous étions déjà fin septembre...

À la rentrée de septembre 2016, Corinne Courteille, la présidente du conseil local de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) de Bagnols, avait déjà pensé passer des annonces sur le site du Bon Coin, pour le remplacement de professeurs manquants. Une solution a priori étonnante. “Il fallait prendre les choses en main. Nos enfants ne pouvaient pas rester sans enseignant alors que nous étions déjà fin septembre”, explique Corinne Courteille. “Le Rectorat n'apprécie pas cette démarche. Mais, elle s'avère efficace puisque des professeurs ont été nommés quelques jours après”, certifie la mère de famille.

“La même difficulté de recrutement que l'an dernier”

La présidente pense recommencer son initiative. Elle va en faire part aux parents d'élèves lors de l'assemblée générale qui se tient ce mardi 19 septembre (*), en présence, à la fin de la réunion, des chefs d'établissement. “Le jour de la rentrée, tous les professeurs dans les collèges Bernard-de-Ventadour et Gérard-Philipe étaient présents. Il manquait un professeur de français pour les élèves de classe de 4e, au collège du Bosquet."

"Le problème réside dans le fait que le Rectorat ne dispose d'aucun professeur remplaçant pour assurer quatre heures de cours aux élèves. Pour l'enseignant, c'est cinq heures en raison d'une classe divisée en deux. Nous retrouvons là la même difficulté de recrutement que l'an dernier”, souligne Corinne Courteille. Le point noir de la rentrée enregistré par la FCPE concerne le lycée Albert-Einstein.

Sept professeurs manquent à l'appel au lycée Einstein

“Le jour de la rentrée, il manquait deux professeurs. Vendredi dernier, ils étaient neuf absents, soit sept supplémentaires”, déplore la présidente de l'association de parents d'élèves. Corinne Courteille n'entend pas laisser la situation en état : “Là encore, le problème est récurrent. Ce sont des professeurs stagiaires qui refusent de venir. Car tout dépend de l'organigramme de leurs cours au lycée Einstein, puisqu'ils suivent leur cursus à Montpellier. Les matières touchées par l'absence d'enseignants, sont, entre autres, les sciences physiques, l'espagnol et l'anglais. Pour ces deux dernières matières, le Rectorat savait dès juin dernier que les deux professeures seraient absentes. L'une est en congé maladie, l'autre en congé maternité. Moi, je trouve affligeant qu'à la mi-septembre, elles ne soient toujours pas remplacées. Alors, comme l'an dernier, je vais passer une annonce sur le site du Bon Coin. Et je vais adresser un courrier au Rectorat.”

(*) L'assemblée générale se déroule ce mardi, dans la salle A du centre culturel Léo-Lagrange de Bagnols, dès 18 heures. À 18 h 45, les chefs d'établissement seront présents pour débattre avec les parents.

La FCPE déplore le manque de réactivité

Corinne Courteille a adressé une lettre au Recteur d’académie, Armande Le Pellec Muller. Extraits. "Une fois encore, les établissements de la ville de Bagnols sont pénalisés par un nombre trop important de postes de professeurs vacants (...)."

"Le conseil local de Bagnols déplore le manque de réactivité concernant ces absences (...)." "Nous remarquons que chaque année des professeurs stagiaires parviennent à faire changer leur affectation. L’égalité dans l’Éducation doit être une réalité, le Gard rhodanien malgré son loignement mérite aussi des enseignants formés."



 



JOURNAL DU 23 SEPTEMBRE 2017





    Comments