ARCHIVES‎ > ‎

Lycée Philippe Lamour : les parents partent en guerre contre la hausse des prix de la cantine

publié le 12 sept. 2012 à 10:06 par fcpe30@hotmail.fr   [ mis à jour : 28 févr. 2014 à 09:17 ]


Des tarifs équitables
dans une cantine publique
au lycée Philippe Lamour à Nîmes

A l'attention de Monsieur le président de la région Languedoc Roussillon

VEILLÉE DE CONTESTATION MERCREDI 13 JUIN

à partir de 19 H 00 sur le parvis du Lycée Philippe Lamour.

Apportez vos casseroles pour vous faire entendre, vos sièges de camping et un plat ou une boisson à partager.

AUGMENTATION ALARMANTE

du prix de la cantine au Lycée Philippe Lamour en Septembre 2012 !!!

De 70 à 130 euros en plus par an et par enfant !

Sur 87 lycées, le lycée Philippe Lamour à Nîmes est l'un des trois seuls établissements de la région Languedoc Roussillon dont la gestion du restaurant scolaire est déléguée par la Région, au Privé. Cette année, les familles payaient déjà 4,05 euros le repas, contrairement au reste des lycées de la région où le tarif plafond fixé par le conseil régional est de 4 euros maximum. (cf site de la Région)

Les repas sont actuellement confectionnés au lycée par la société Sodexo, dont la DSP (Délégation de Service Public) arrive à son terme en août 2012.

La Région a refusé dès septembre 2011, contre notre demande de parents d'élèves FCPE, de reprendre la gestion du restaurant scolaire en régie publique. Cela nous a été confirmé oralement par Mme Dumas, conseillère régionale membre du CA lors du premier Conseil d'Administration de l'année du lycée, le 8 novembre 2011.

De ce fait, une commission interne au lycée a été créée, commission dont nous faisons partie.

Selon la procédure, un appel d'offres a été lancé par le gestionnaire du lycée Mr Vidal, au nom de la Région, pour ce renouvellement de DSP pour deux ans. Un premier tour de table a vu trois des prestataires retenus pour concourir, refuser de présenter une offre au prix plafonné de 4 euros le repas, et un prestataire présenter une offre notoirement irrecevable.

Malgré cet échec, la Région s'est obstinée, et, au lieu de prendre en compte les demandes des parents, a préféré par une décision du conseil régional en date du 2 mars 2012, laisser libre le tarif des repas pour les restaurants scolaires gérés par un Prestataire Privé !! Autrement dit, le prix des repas pour la cantine du lycée Philippe Lamour et des deux autres établissements du Languedoc Roussillon concernés, les lycées Jean Monnet et Champollion, ne relève plus de la Région, ce qui est, vous en conviendrez, totalement inégalitaire.

Ce qui devait arriver arriva, lors de la présentation de nouvelles offres en commission de DSP en avril 2012 au lycée Philippe Lamour, les trois prestataires concourant ont proposé un prix de repas allant de 4,37 euros à 4,60 euros. Il s'agira donc d'une augmentation du prix de 7,9 % à 13,58% !!

Qui plus est, le lycée financera (sur quels fonds et au détriment de quoi ?) dans ce nouveau contrat tout un tas de charges - entretien des locaux, fluides (gaz, eau, électricité) - et ne percevra plus de redevance sur le chiffre d'affaires de l’entreprise privée (comme c’était le cas dans le précédent contrat).

Enfin un au moins un emploi sera supprimé parmi les personnels du restaurant actuel.

Au total comme la FCPE l'a dénoncé dès novembre 2011, tout ceci fait un très mauvais calcul. Le renouvellement de la gestion par le privé va coûter beaucoup plus cher aux familles et au conseil régional. QUI peut nous faire croire que ce choix est le bon ?

Appartient-il aux familles du Lycée Philippe Lamour de battre le triste record du ticket le plus cher de la région Languedoc Roussillon ?

Ne restons pas les bras croisés, la FCPE interpelle actuellement les élus politiques de la région.


Les représentants FCPE lycée Philippe Lamour



 
Les parents dénoncent une augmentation du prix des repas. (C. P. - Illustration)



Nîmes Lycée Philippe Lamour :

les parents partent en guerre contre la hausse des prix de la cantine

Comments