ARCHIVES‎ > ‎

Archives anciennes






La FCPE reçue par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale

publié le 23 oct. 2012 05:01 

La FCPE a été reçue vendredi 19 octobre au matin par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, dans le cadre de la consultation sur la préparation de la loi d’orientation et de programmation. Le ministre a également reçu dans le courant de la semaine dernière en réunion multilatérale les organisations syndicales, les associations de collectivités territoriales, le CAPE (Collectif des associations partenaires de l’Ecole), les représentants des établissements privés et les organisations lycéennes. La réunion à laquelle nous étions conviés aurait dû se tenir en multilatérale avec la PEEP (il est à noter que Vincent Peillon a heureusement rompu avec l’habitude de ses prédécesseurs de recevoir également l’UNAAPE) mais ses représentants n’étaient pas présents. Nous n’avons, bien entendu, pas encore le projet de loi à cette heure.
En préambule, le ministre a indiqué que la question des temps éducatifs ne figurerait a priori pas dans la loi puisque le nombre annuel de semaines de classe, fixé par la loi de 89 dite loi « Jospin », ne serait pas modifié. Il a également indiqué que la concertation n’ayant pas permis de dégager des éléments de consensus suffisants, la refondation du collège et du lycée serait traitée dans un deuxième temps, avec des discussions qui reprendront dès le début 2013. Pour le lycée notamment, une réforme structurelle doit être réfléchie pour régler le problème de la hiérarchie entre les trois voies (et entre les séries au sein de la voie générale).
Le ministre a annoncé qu’un agenda social sera établi, auquel les fédérations de parents seront associées. Il a enfin confirmé que la loi devrait être écrite pour la fin du mois d’octobre, qu’une discussion interministérielle a débuté en parallèle. Une fois rédigée, la loi devra passer notamment devant le conseil constitutionnel avant d’être présentée en conseil des ministres vers la mi-décembre et inscrite au calendrier parlementaire pour début janvier. Les consultations et négociations vont se poursuivre tout au long de cette semaine, où nous devrions être reçus une nouvelle fois.
Pour ce qui est du contenu, nous avons rappelé que le rapport de la concertation sur la refondation de l’Ecole a affirmé : « La refondation sera pédagogique ou ne sera pas ». Remise en cause du « triptyque » notes/devoirs/redoublement, transformation de la relation pédagogique en classe, formation professionnelle initiale et continue des enseignants, nous avons demandé que tous ces éléments figurent dans la loi pour que l’Ecole assure enfin la réussite de tous. Le ministre a assuré que la transformation pédagogique faisait partie des acquis de la concertation et rappelé qu’elle se retrouvait dans les arbitrages du Président de la République qui s’était engagé sur le contenu pédagogique de la refondation.
En ce qui concerne la formation des enseignants, la FCPE a rappelé sa demande d’une formation initiale plus longue que ce qui existait avant la suppression des IUFM et que la formation continue soit obligatoire. Le ministre partant sur l’hypothèse d’un recrutement en fin de première année de master (M1), avec un statut de professeurs-stagiaires pour la deuxième année de master, la FCPE a soutenu, elle, le principe d’une entrée sur examen à la fin de la licence (L3) dans les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), débouchant sur une formation professionnelle en deux ans, en l’alternance et avec simultanément des contenus académiques et professionnels, avec un concours de recrutement à la clef (en fin de master ou M2). Les élèves-professeurs pourraient se voir attribuer une allocation d’études pour les aider à financer leurs deux années.
Le ministre a bien rappelé la vocation des futures ESPE à former aussi bien les enseignants que les autres personnels éducatifs, dans et hors Education nationale (animateurs sportifs, directeurs de centres de loisirs, par exemple), mais il envisage d’y parvenir en plusieurs temps, sur la mandature. Le concours qu’il envisage en M1 comprendra une partie professionnalisante et des éléments disciplinaires. Tous les niveaux d’enseignement seront formés dans les ESPE. Le master sera un master professionnel et non recherche, même si la formation comprendra des éléments concernant l’innovation et la recherche.
Concernant les rythmes, manifestement, aujourd’hui, le choix du ministre est conditionné par des tensions contradictoires. Il y a l’intérêt de l’enfant, qui commande de limiter le temps scolaire à 5 heures par jour et d’étaler sur la semaine et l’année. Donc de supprimer deux semaines de vacances l’été pour ne pas faire perdre d’heures de classe aux élèves. Il y a l’intérêt des enseignants, qui ne veulent pas travailler plus de jours sans compensation même à nombre d’heures annuel inchangé. Il y a les intérêts des collectivités, qui ont peur de devoir payer pour le temps que l’Education nationale n’assurera plus. Et il y a les intérêts de l’industrie du tourisme qui ne veut pas que la durée annuelle des vacances diminue et leurs bénéfices avec.
Nous avons continué à faire valoir l’intérêt supérieur des enfants et la nécessité d’organiser les temps éducatifs et scolaire en fonction d’eux et d’eux seulement et rappelé inlassablement les engagements de François Hollande, candidat à l’élection présidentielle, dans ses réponses à la FCPE et à la JPA : pas de réduction du temps de classe global, allongement de l’année scolaire et semaine de 4 jours et demi.
Nous avons défendu une organisation de la journée scolaire avec un temps d’accueil le matin et une pause méridienne allongée avec des activités périscolaire articulées aux activités scolaires. Nous avons souligné qu’au-delà de l’allongement de l’année scolaire sur plus de 36 semaines, il conviendrait déjà de faire respecter ces 36 semaines aujourd’hui dues aux élèves mais très rarement respectées par le calendrier scolaire qui en compte plutôt 35…
Nous sommes également revenus sur nos exigences dans le second degré : pas plus de 6 heures par jour, une pause méridienne de 90 minutes minimum, ce point relevant exclusivement de l’Education nationale et de son organisation interne, sans incidence sur le temps de travail des personnels.
Nous avons également souligné la nécessité de concentrer les efforts sur la scolarité commune obligatoire pour assurer continuité et cohérence jusqu’à l’acquisition par tous les élèves du socle commun rebaptisé « de connaissances, de compétences et de culture ». Pour assurer cette cohérence, nous avons de nouveau plaidé pour la création d’une structure de coordination pédagogique et de coopération entre école primaire et collège. Le ministre a indiqué que la loi contiendra des éléments pour favoriser et même organiser la liaison CM2/6ème et qu’elle encouragera l’expérimentation de réseaux écoles/collège autour de l’acquisition du socle commun, avec de possibles échanges de services entre enseignants et des réunions de concertation.
A très vite pour de nouvelles informations !
Jean-Jacques HAZAN,
Président FCPE



 
 « Nos ados, leurs Portables et Internet »   Parents, si on en parlait…

Avec Mme Catherine Meyssonnier psychologue, coordonnatrice de la Maison des Adolescents de Vaucluse (Avignon)
Et M. Jerémy Mohr, conseiller familial, animateur de Prévention en nouvelles technologies au Planning Familial (Avignon)

Mardi 19 mars à 18h30

Au Castelas à Rochefort

(Entrée gratuite)

Organisée par les parents d’élèves FCPE du collège de Rochefort du Gard



Anduze
Aigaliers
Aspères
Aujac
Aujargues
Baron
Blauzac
Blauzac
Calvisson
Cannes-et-Clairan
Combas
Congénies
Crespian
Foissac
Fontanes
Génolhac
Junas
La Calmette
Le Grau-du-Roi
Montmirat
Montpezat
Pont-Saint-Esprit
Saint-Quentin-la-Poterie
Sommières
Souvignargues
Vic-le-Fesq
Villevieille
 


Le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale nous donnera la liste officielle mardi 9 avril lors du CDEN.



Formation destinée aux adhérents du 1er et 2nd degré

Le samedi 17 novembre 2012 de 8h 30 à 13h au siège de la FCPE
possibilité de garderie sur inscription
Thèmes abordés : Conseil d'école, coopérative, conseil d'administration, restauration ...



Le bulletin 2012-2013 est arrivé !










PARENTS-ENSEIGNANTS

Quel dialogue ?


Tandis que des enfants ne voient pas le sens de leur présence à l'Ecole, plus sûr moyen pour grossir le rangs des décrocheurs (150000 enfants de plus de 16 ans sortent chaque année de l'Ecole sans diplôme) et que d'autres élèves de bon niveau se laissent "tirer" vers le bas par des élèves "perturbateurs", on entend dire que les enseignants sont laxistes, auteurs d'une discipline difficile à comprendre (punitions injustes, non faites, actes graves impunis...) et que les parents sont démissionnaires et jamais ceux que l'on voudrait voir dans l'Ecole (non réponse aux convocations, absence aux réunions...)

Forte de cette analyse, la coordination FCPE d'Ales et le conseil local du Collet de Deze souhaitent mener une réflexion sur la construction d'un cercle vertueux misant sur une relation de confiance mutuelle entre adultes qui permettrait d'accepter que l'autre :

1 - est compétent

2 - ne pouvant pas être parfait, peut évoluer

3 - fait du mieux qu'il peut

Dans le cadre d'un programme de réussite éducative, nous avons rejoint un groupe de travail sur un quartier d'Ales. Institution scolaire et parents ont alors entendu la réalité de l’autre, ses difficultés, mais aussi son implication et ses réussites lors d'un temps de restitution le 2 juillet sur le pôle scientifique de Rochebelle.

Afin de réfléchir aux obstacles structurels à une relation positive et à la manière de développer une culture de la relation, nous invitons tous les adhérents et bien plus encore, à une soirée débat le mardi 9 octobre 2012 de 20h à 23h à l'espace Jules Cazot, Alès.

En ouverture nous projetterons "le grand malentendu" réalisé par la Cathode


Contact : fcpe.ales@voila.fr – 06.74.67.31.45








Dans l'enseignement primaire, les parents sont représentés par leurs représentants qui siègent au conseil d'école. Il existe au sein de chaque école maternelle ou élementaire un conseil d'école qui se réunit au moins trois fois par an. Chaque année, vers la mi-octobre, les élections des parents d'élèves au conseil d'école sont organisées afin d'élire ces représentants qui sont en nombre égal à celui de classes dans l'école. 
Cette année, les élections des représentants des parents d'élèves auront lieu les 12 et 13 octobre 2012.


Le conseil d'école possède les attributions suivantes
- Il vote le règlement intérieur de l'école.
- Il donne tous avis , présente toutes suggestions sur le fonctionnement de l'école , sur toutes les questions intéressant la vie de l'école, 
et notamment sur:
   Les actions pédagogiques qui sont entreprises pour réali
ser les objectifs nationaux du service public d'enseignement ;
   L'utilisation des moyens alloués à l'école ;
   Les conditions de bonne intégration d'enfants handicapés ;
   Les activités périscolaires ;
   La restauration scolaire ;
   L'hygiène scolaire (état des toilettes…) ;
   La protection et la sécurité des enfants dans le cadre scolaire et périscolaire.

- Il adopte le projet d'école.
- Il donne son accord pour l'organisation d'activités complémentaires éducatives, sportives et culturelles.
- Il est consulté par le maire sur l'utilisation des locaux scolaires en dehors des heures d'ouverture de l'école.

En outre, une information doit être donnée au sein du conseil d'école sur :
   Les principes de choix de manuels scolaires ou de matériels pédagogiques divers ;
   L'organisation des aides spécialisées.

En fin d'année scolaire, le directeur de l'école établit à l'intention des membres du conseil d'école un bilan sur toutes les questions dont a eu à connaître le conseil d'école, notamment sur la réalisation du projet d'école, et sur les suites qui ont été données aux avis qu'il a formulés.
P
ar ailleurs, le conseil d'école est informé des conditions dans lesquelles les maîtres organisent les rencontres avec les parents de leurs élèves, et notamment la réunion de rentrée.



L'école maternelle n'est pas obligatoire, puisque d'un point de vue légal, l'obligation scolaire ne commence qu'à l'âge de six ans, avec l'entrée au cours préparatoire.
 En revanche, dès lors que votre enfant est inscrit à l'école maternelle, il lui sera demandé une fréquentation régulière (circulaire n° 91-124 du 6 juin 1991).


Aucun texte réglementaire n'impose qu'un enfant soit propre pour son entrée à l'école maternelle. Seule la circulaire 91-124 du 6 juin 1991 fait allusion de façon peu précise à cette question : "Les enfants dont l'état de santé et de maturation physiologique... est compatible avec la vie collective en milieu scolaire peuvent être admis dans une école maternelle".
 Si votre enfant a encore de petits accidents, ne dramatisez pas, c'est une situation fréquente en début d'année. L'école est habituée à gérer cette situation.


L'ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), mieux connue sous le nom de "dame de service", joue un rôle très important à l'école maternelle. Elle assiste l'enseignant pour toutes les questions relatives à l'hygiène des enfants, mais apporte également une assistance pédagogique. Elle fait d'ailleurs partie de l'équipe éducative.
 L'ATSEM est employée par la mairie, mais elle est sous l'autorité du directeur ou de la directrice de l'école durant le temps scolaire.



Les trois motion lus au CAEN (CAEN Conseil Académique de l'Education nationale) le 29 juin 2012

CAEN juin 2012.pdf

Afficher Télécharger






Des tarifs équitables
dans une cantine publique
au lycée Philippe Lamour à Nîmes

A l'attention de Monsieur le président de la région Languedoc Roussillon

VEILLÉE DE CONTESTATION MERCREDI 13 JUIN

à partir de 19 H 00 sur le parvis du Lycée Philippe Lamour.

Apportez vos casseroles pour vous faire entendre, vos sièges de camping et un plat ou une boisson à partager.

AUGMENTATION ALARMANTE

du prix de la cantine au Lycée Philippe Lamour en Septembre 2012 !!!

De 70 à 130 euros en plus par an et par enfant !

Sur 87 lycées, le lycée Philippe Lamour à Nîmes est l'un des trois seuls établissements de la région Languedoc Roussillon dont la gestion du restaurant scolaire est déléguée par la Région, au Privé. Cette année, les familles payaient déjà 4,05 euros le repas, contrairement au reste des lycées de la région où le tarif plafond fixé par le conseil régional est de 4 euros maximum. (cf site de la Région)

Les repas sont actuellement confectionnés au lycée par la société Sodexo, dont la DSP (Délégation de Service Public) arrive à son terme en août 2012.

La Région a refusé dès septembre 2011, contre notre demande de parents d'élèves FCPE, de reprendre la gestion du restaurant scolaire en régie publique. Cela nous a été confirmé oralement par Mme Dumas, conseillère régionale membre du CA lors du premier Conseil d'Administration de l'année du lycée, le 8 novembre 2011.

De ce fait, une commission interne au lycée a été créée, commission dont nous faisons partie.

Selon la procédure, un appel d'offres a été lancé par le gestionnaire du lycée Mr Vidal, au nom de la Région, pour ce renouvellement de DSP pour deux ans. Un premier tour de table a vu trois des prestataires retenus pour concourir, refuser de présenter une offre au prix plafonné de 4 euros le repas, et un prestataire présenter une offre notoirement irrecevable.

Malgré cet échec, la Région s'est obstinée, et, au lieu de prendre en compte les demandes des parents, a préféré par une décision du conseil régional en date du 2 mars 2012, laisser libre le tarif des repas pour les restaurants scolaires gérés par un Prestataire Privé !! Autrement dit, le prix des repas pour la cantine du lycée Philippe Lamour et des deux autres établissements du Languedoc Roussillon concernés, les lycées Jean Monnet et Champollion, ne relève plus de la Région, ce qui est, vous en conviendrez, totalement inégalitaire.

Ce qui devait arriver arriva, lors de la présentation de nouvelles offres en commission de DSP en avril 2012 au lycée Philippe Lamour, les trois prestataires concourant ont proposé un prix de repas allant de 4,37 euros à 4,60 euros. Il s'agira donc d'une augmentation du prix de 7,9 % à 13,58% !!

Qui plus est, le lycée financera (sur quels fonds et au détriment de quoi ?) dans ce nouveau contrat tout un tas de charges - entretien des locaux, fluides (gaz, eau, électricité) - et ne percevra plus de redevance sur le chiffre d'affaires de l’entreprise privée (comme c’était le cas dans le précédent contrat).

Enfin un au moins un emploi sera supprimé parmi les personnels du restaurant actuel.

Au total comme la FCPE l'a dénoncé dès novembre 2011, tout ceci fait un très mauvais calcul. Le renouvellement de la gestion par le privé va coûter beaucoup plus cher aux familles et au conseil régional. QUI peut nous faire croire que ce choix est le bon ?

Appartient-il aux familles du Lycée Philippe Lamour de battre le triste record du ticket le plus cher de la région Languedoc Roussillon ?

Ne restons pas les bras croisés, la FCPE interpelle actuellement les élus politiques de la région.


Les représentants FCPE lycée Philippe Lamour



 
Les parents dénoncent une augmentation du prix des repas. (C. P. - Illustration)



Nîmes Lycée Philippe Lamour :

les parents partent en guerre contre la hausse des prix de la cantine






Le tirage de la souscription a eu lieu
le 2 juin 2012 à Bellegarde
lors du congrès départemental

 Liste des n° gagnants souscription Bellegarde 2012


1er lot : 1 V
ÉLO A ASSISTANCE ÉLECTRIQUE
n° 000732 Monia JORAND

2ème lot: 1 IPAD -
tablette électronique
n° 002497 Anne FLORES

3ème lot: 1 BON D'ACHAT 200€
n° 003622 Alain DOUDIES

4ème lot: 1 WEEK-END EN GITE EN CÉVENNES
n° 001009 Carmen MARTINEZ

5ème lot : 1SOUS VERRE GREC
n°001178 Christian NOHEN

6ème lot: LIBRAIRIE DIDEROT
n° 00281 Marion MORTAMAIS

7ème lot: LIBRAIRIE DIDEROT
n° 000043 Jean Marc BALOIS

La FCPE du Gard vous remercie de votre participation à cette souscription,
Elle a pour but de rendre pérenne le poste  de secrétaire,
p
our que La FCPE départementale continue à exister efficacement,





 


Voir l'affiche en pdf

Programme:
9h00 Accueil des participants et des enfants
9h30 Discours d'ouverture
10h Début du Colloque
(prise en charge des enfants pendant toute la durée du colloque )
12h30 Apéritif / Tirage de la souscription
13h Repas
14h30 Assemblée Générale
17h Discours de fermeture


Notre prochain congrès départemental se tiendra
le samedi 2 juin 2012 à Bellegarde.

C’est un temps fort de l’année qui permet de faire un point sur notre action, de partager nos expériences, de nous projeter sur les mois et les échéances à venir et de repartir plus forts dans nos conseils locaux.

La journée se déroule en deux temps :
1- Le matin un colloque ouvert à tous dont le thème est      
 Quels objectifs pour quelle maternelle ?
 Comment faire des enfants bien dans leur peau ?

 Pascale Granval
Présidente AGEEM section d’Alès
AGEEM : Association Générale
des Enseignants des Écoles et classes Maternelles publiques

 
Sylvie Chevillard
Responsable nationale GFEN -  co-responsable du secteur maternelle.
GFEN : Groupe Français d’Éducation Nouvelle


2 – L’après-midi l’assemblée générale ouverte à tous nos adhérents
: rapport d’activité, rapport financier et renouvellement des membres de notre CA (Conseil d’administration)*.   

Nous lançons donc un appel à tous nos adhérents :
déposez votre candidature pour devenir élu départemental de la FCPE !

Bulletin de candidature en ligne http://www.fcpe30.fr/candidature-CA2012.html



Il n’y a pas à craindre une disponibilité ou une charge de « travail » insurmontable, toutes les participations seront les bienvenues, elles sont la force de notre mouvement et son efficacité pour demain.

Nous vous attendons nombreux !
Que « nos idées fassent école » !

Inscription au Congrès et au repas du samedi 2 juin  en ligne : http://www.fcpe30.fr/congres2012.html


La FCPE départementale, c'est nous membres du conseil d'administration, mais c'est surtout vous adhérents.
Pour que La FCPE départementale continue à exister efficacement, avec un poste de secrétaire pérenne nous organisons une souscription.

Prix d'un ticket de la souscription : 2€

1er lot :     1 VELO A ASSISTANCE ELECTRIQUE
2ème lot:  1 TABLETTE TACTILE
3ème lot:  1 BON D'ACHAT 200€
4ème lot:  1 WEEK-END EN GITE EN CEVENNES
 
Le tirage de la souscription aura lieu le 2 juin 2012 à Bellegarde lors du congrès départemental
Il reste des tickets de souscription contactez nous

A très bientôt, cordialement                                                                      
Anne-Marie GERMAIN
Présidente départementale FCPE

*Le rôle du CA                                                                                         
Nous représentons les parents d’élèves dans toutes  les instances départementales ou régionales ayant trait à l’éducation. Nous défendons ainsi les élèves et leurs familles à tous les niveaux.








Vous pourrez regarder en direct la journée du 17 mars, afin de suivre l'interpellation des candidats à l'élection présidentielle sur : http://www.interpellation2012.fcpe-asso.fr/ N'oubliez pas de réagir sur twitter tout au long de la journée avec le hashtag : #17marsFCPE  

Les douze thèmes de notre interpellation :

1 - La maternelle, une Ecole de la réussite

2 - Adapter l'Ecole aux rythmes des enfants et des jeunes

3 - Pour un code de l'éducation protecteur des droits de l'enfant et une véritable démocratie lycéenne

4 - Vers une orientation choisie

5 - Pour la scolarisation effective des enfants handicapés

6 - La santé à l'Ecole

7 - Pour une Ecole sans inégalités sociales et territoriales, l'Etat doit garantir l'égalité

8 - Gratuité : aller plus loin

9 - Laïcité : promouvoir l'Ecole publique

10 - Pour une pédagogie active et non répressive

11 - Une véritable formation au métier d'enseignant

12 - Un statut du parent-délégué pour assurer une véritable représentation des parents


Congrès Départemental 2011
Bande annonce de la Conférence Jean Pierre Terrail
Lycée Jacques Prévert, St Christol Les Alès


Tourné lors de la première partie du congrès, il permet de porter le débat sur l école et peut être utilisé en tant que «outil ressource».Autour de la question   de congrès « que faire pour les élèves en difficulté scolaire », la FCPE du Gard a invité Jean Pierre Terrail, sociologue en retraite, membre fondateur du Groupe de Recherche pour la Démocratisation Scolaire (GRDS).

Réservez dès maintenant votre journée du samedi 2 juin
pour le Congrès Départemental 2012 à Bellegarde !


La FCPE lance la quinzaine sans devoirs


Et si on essayait de vivre sans devoirs à la maison ?

devoirsLa FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet dénoncent la persistance des devoirs à la maison. Personne n'en a jamais prouvé l'utilité et ils ne font qu’accentuer les inégalités entre les enfants selon qu’ils peuvent ou non bénéficier d’aide à la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont proscrits en primaire par une circulaire de 1956. Les deux organisations appellent les enseignants et les parents à vivre une quinzaine sans devoirs à la maison, à partir du 26 mars, et à imaginer ensemble d’autres modes de communication sur le travail fait en classe et d’autres façons d’accompagner la scolarité des enfants en famille.

Les devoirs sont une forme de « sous-traitance pédagogique » aux familles et sont cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Le rôle des parents dans la coéducation n’est pas de chercher à reproduire ce que font les enseignants. C’est pourquoi, les deux organisations invitent parents d'élèves et enseignants à se rencontrer, à réfléchir et à imaginer d'autres relations familles/Ecole et d'autres moyens de communication que les devoirs et les notes, comme le font déjà bien des enseignants.

Pour accompagner cette campagne, la FCPE a mis en ligne un blog: http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.com/ ou l’on retrouve des témoignages de parents, d’enfants et d’enseignants sur le trop-plein de devoirs, sur les soirées et week-ends sans devoirs à la maison, sur le résultat des alternatives testées avec les enseignants. Le site de l'ICEM présente quant à lui des initiatives d'enseignants alternatives aux devoirs dans sa rubrique sur « le travail à la maison » (http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/24882).

 

La transformation pédagogique de l’Ecole commence dès maintenant !





Les trois motion lus au CAEN (CAEN Conseil Académique de l'Education nationale) le 29 juin 2012

CAEN juin 2012.pdf

Afficher Télécharger




MOBILISATION POUR LES RASED

Dans le Gard 38 postes de RASED supprimés,
Sauver et développer les RASED c'est défendre une école pour tous

Attaquer les RASED :
- C’est supprimer le regard spécifique des enseignants spécialisés sur les élèves en difficulté.
- C’est laisser des enfants, pour lesquels la réponse pédagogique du maître de la classe n’est pas suffisante, s’enfoncer résolument dans l’échec scolaire, la violence ou l’exclusion.
- C’est ne plus accompagner les familles et laisser des enseignants désarmés par des enfants qui n’apprennent pas.
- C’est externaliser la difficulté scolaire vers le secteur privé en renvoyant aux familles la responsabilité et la charge d’en supporter le coût.

L’aide personnalisée et les stages ne peuvent en aucun cas remplacer les RASED ; chacun le sait, depuis les enseignants, les parents, jusqu’à l’Inspection Générale qui l’a clairement exprimé dès 2009. La difficulté scolaire est complexe et multiforme. L’école a besoin de tous les professionnels spécialisés, pour croiser les regards et assurer l’accompagnement des élèves afin d’enrayer l’échec scolaire. Toutes les ressources doivent pouvoir être mobilisées dans l’ensemble des dispositifs pour assurer la réussite de tous les élèves.

Nous avons le plaisir de vous convier au débat public
(entrée gratuite) 
Lundi 23  avril 2012 à 18h30
à l'auditorium du Conseil Général du Gard
3 rue Guillemette- 30 000 Nîmes.

Projection du film " Un parmi les autres" suivi d'un débat

Afin de faciliter et rendre le débat plus dynamique vous pouvez poser déjà vos questions à gardoispourleducation@gmail.com
 
Action soutenus par les syndicats enseignants se-UNSA et SNUIPP-FSU, le Conseil Général du Gard, association Aires, Calade, FNAREN, APEDYS et Députés.




Et si on essayait de vivre sans devoirs à la maison ?

La FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet dénoncent la persistance des devoirs à la maison. Personne n'en a jamais prouvé l'utilité et ils ne font qu’accentuer les inégalités entre les enfants selon qu’ils peuvent ou non bénéficier d’aide à la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont proscrits en primaire par une circulaire de 1956. Les deux organisations appellent les enseignants et les parents à vivre une quinzaine sans devoirs à la maison, à partir du 26 mars, et à imaginer ensemble d’autres modes de communication sur le travail fait en classe et d’autres façons d’accompagner la scolarité des enfants en famille.

Les devoirs sont une forme de « sous-traitance pédagogique » aux familles et sont cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Le rôle des parents dans la coéducation n’est pas de chercher à reproduire ce que font les enseignants. C’est pourquoi, les deux organisations invitent parents d'élèves et enseignants à se rencontrer, à réfléchir et à imaginer d'autres relations familles/Ecole et d'autres moyens de communication que les devoirs et les notes, comme le font déjà bien des enseignants.

Pour accompagner cette campagne, la FCPE a mis en ligne un blog: http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.com/ où l’on retrouve des témoignages de parents, d’enfants et d’enseignants sur le trop-plein de devoirs, sur les soirées et week-ends sans devoirs à la maison, sur le résultat des alternatives testées avec les enseignants. Le site de l'ICEM présente quant à lui des initiatives d'enseignants alternatives aux devoirs dans sa rubrique sur « le travail à la maison ».

La transformation pédagogique de l’Ecole commence dès maintenant !




Vous pourrez regarder en direct la journée du 17 mars, afin de suivre l'interpellation des candidats à l'élection présidentielle sur : http://www.interpellation2012.fcpe-asso.fr/ N'oubliez pas de réagir sur twitter tout au long de la journée avec le hashtag : #17marsFCPE  

Les douze thèmes de notre interpellation :

1 - La maternelle, une Ecole de la réussite

2 - Adapter l'Ecole aux rythmes des enfants et des jeunes

3 - Pour un code de l'éducation protecteur des droits de l'enfant et une véritable démocratie lycéenne

4 - Vers une orientation choisie

5 - Pour la scolarisation effective des enfants handicapés

6 - La santé à l'Ecole

7 - Pour une Ecole sans inégalités sociales et territoriales, l'Etat doit garantir l'égalité

8 - Gratuité : aller plus loin

9 - Laïcité : promouvoir l'Ecole publique

10 - Pour une pédagogie active et non répressive

11 - Une véritable formation au métier d'enseignant

12 - Un statut du parent-délégué pour assurer une véritable représentation des parents



"La violence scolaire et sur internet"
Le mardi 27 mars 2012 à 19h A l'école Georges Brassens à Poulx
à l'ABCD entrée Bureau des directrices
Conférence débat Organisée par le Conseil Local FCPE de Poulx
avec l'intervention de deux psychologues spécialisées,
soirée animée par Céline Stéhlin et Alexandra Détry

Ouvert à tous.
Contact Florence Testud
Présidente FCPE  de Poulx
06 03 52 31 13
http://fcpe-poulx.over-blog.fr/
 


Congrès Départemental 2011
Bande annonce de la Conférence Jean Pierre Terrail
Lycée Jacques Prévert, St Christol Les Alès


Tourné lors de la première partie du congrès, il permet de porter le débat sur l école et peut être utilisé en tant que «outil ressource».Autour de la question   de congrès « que faire pour les élèves en difficulté scolaire », la FCPE du Gard a invité Jean Pierre Terrail, sociologue en retraite, membre fondateur du Groupe de Recherche pour la Démocratisation Scolaire (GRDS).

Réservez dès maintenant votre journée du samedi 2 juin
pour le Congrès Départemental 2012 à Bellegarde !


La FCPE lance la quinzaine sans devoirs


Et si on essayait de vivre sans devoirs à la maison ?

devoirsLa FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet dénoncent la persistance des devoirs à la maison. Personne n'en a jamais prouvé l'utilité et ils ne font qu’accentuer les inégalités entre les enfants selon qu’ils peuvent ou non bénéficier d’aide à la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont proscrits en primaire par une circulaire de 1956. Les deux organisations appellent les enseignants et les parents à vivre une quinzaine sans devoirs à la maison, à partir du 26 mars, et à imaginer ensemble d’autres modes de communication sur le travail fait en classe et d’autres façons d’accompagner la scolarité des enfants en famille.

Les devoirs sont une forme de « sous-traitance pédagogique » aux familles et sont cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Le rôle des parents dans la coéducation n’est pas de chercher à reproduire ce que font les enseignants. C’est pourquoi, les deux organisations invitent parents d'élèves et enseignants à se rencontrer, à réfléchir et à imaginer d'autres relations familles/Ecole et d'autres moyens de communication que les devoirs et les notes, comme le font déjà bien des enseignants.

Pour accompagner cette campagne, la FCPE a mis en ligne un blog: http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.com/ ou l’on retrouve des témoignages de parents, d’enfants et d’enseignants sur le trop-plein de devoirs, sur les soirées et week-ends sans devoirs à la maison, sur le résultat des alternatives testées avec les enseignants. Le site de l'ICEM présente quant à lui des initiatives d'enseignants alternatives aux devoirs dans sa rubrique sur « le travail à la maison » (http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/24882).

 

La transformation pédagogique de l’Ecole commence dès maintenant !






 
Conférence organisée par la FCPE de l’Aude

La LECTURE, UNE AFFAIRE POUR TOUS !

Avec André OUZOULIAS (Psychopédagogue)
et Jean Jacques HAZAN (Président National FCPE)

Comment aider l’enfant à ouvrir un livre ? Faire de la lecture une affaire de famille ?

Au collège Georges BRASSENS à Narbonne
Le mardi 13 Mars 2012 à 20 h 30.

La Conférence sera suivie d’un débat.

Pour toutes informations concernant la conférence :
FCPE Aude : 06 89 48 22 68 ou par mail : fcpe.aude@wanadoo.fr






La FCPE interpelle les candidats



L'Éducation Nationale bat
les élèves du premier degré 40 à 0 dans le Gard

Communiqué de presse FCPE CDEN 3 février 2012.pdf
Afficher Télécharger



Compte rendu de la rencontre FCPE30 avec le Conseil Régional
Afficher Télécharger



DGH 2012: le rituel des lamentations et le ras le bol des parents

DGH, le retour! Trois maudites lettres pour symboliser l'effet d'une politique de privation appliquée à l’École Publique, et une croisade qui n'en finit pas !

Le cru 2012 de la Dotation Horaire Globale des établissements (en nombre d’heures) n'est pas meilleur que celui de 2011. Pour certains établissements, il est même pire !

    Et bien nous en avons tout simplement ras-le-bol de ce rituel ! Ras-le-bol parce qu’on se fout de nous ! Et de nos enfants, que nous avons choisis de mettre dans l’enseignement public.

 

C'est pourquoi  la FCPE du Gard appelle à voter contre,

lors des prochains conseils d'administration et de déposer une motion.

Au fait, la DGH (ou DHG) qu'est-ce que c'est??

GLOSSAIRE du parent de base:

 La DGH ou DHG (dotation horaire globale) correspond à un budget d'heures par établissement avec lequel le chef d'établissement crée des classes et doit s'assurer du nombre d'heures par matière et par classe en fonction des filières et options choisies par les élèves).

Le ratio H/E correspond au taux entre le total des heures d'enseignement et le nombre d'élèves.

Axiome de base: Si le H/E baisse, cela signifie soit que les élèves ont moins d'heures de cours (les heures minimales par matière ne sont pas strictement respectées), soit les élèves sont davantage "tassés" dans les classes.

Corollaire : La stratégie de destruction avancée de la DGH en février avec une baisse infondée et artificielle des effectifs conduit à voter une répartition de DGH où des postes sont supprimés, sans pouvoir être rétablis en juin par du rattrapage d'heures de DGH.  Cela a pour conséquence d'avoir des enseignants qui doivent soit accepter des heures supplémentaires pour remplacer leurs collègues dont les postes ont été supprimés, soit accepter d'occuper des postes provisoires remis en cause chaque année ce qui nuit à l'élaboration de projets d'établissement. Cela pourrit l'ambiance dans les établissements comme dans le cas de plans sociaux en entreprises.

Qui paie au bout de la chaîne ? Vos enfants.


ACTION COLLECTIVE CONTRE LES FERMETURES DE CLASSE

Depuis plusieurs années maintenant, la politique idiote du gouvernement vis à vis de l'école publique, a conduit à transformer le conseil départemental de l'éducation nationale, instance consultative de débat démocratique sur l'action de l'état dans l'école publique dans chaque département, en une parodie de dialogue démocratique. Nous, fédération de parents d'élèves, peinons à y trouver notre place, tant il est clair que la discussion au sein de cette instance n'existe pas. Les services de l'état, préfecture, inspection académique, s'y font ainsi le relais local du mépris affiché par le gouvernement envers tous les acteurs de l'école (professionnels, associations, collectivités locales, fédérations de parents d'élèves), tant à travers sa politique éducative qu'à travers son refus d'entendre les arguments de tous. Chaque année nous sommes donc amenés à rediscuter l'utilité d'être présent dans cette instance ou de la boycotter, comme l'a décidé en 2011 l'association des maires rurals de France. 


Une action est organisé par les syndicats d'enseignements le :

Mercredi 25, place de l'horloge à 15h, la FSU (SNES, SNEP et SNUipp) vont organiser un CDEN Sauvage, comme en 2008 et 2010. Il s'agit d'une action coup de poing en place publique, pour obtenir un effet médiatique important. Elle se déroule avant le vrai CDEN qui lui doit avoir lieu très prochainement et qui annoncera les suppressions de poste dans tout le département.
On va sans doute faire quelque chose de très visuel (une affichette par enfant en plus, sous forme de ribambelle, etc...), distribuer un tract "état des lieux" à la population...

Si cela vous dit de vous joindre à cette action, déplacez vous en masse avec vos enfants, ceux de vos voisins, etc..., pour manifester votre mécontentement

Amicalement,

Anne-Marie GERMAIN

Présidente départementale







 
La FCPE Milhaud organise son Loto

 Le Dimanche 29 Janvier 2012 à 17h30
 au Centre Socio--culturel


 

CITE SCOLAIRE ANDRE CHAMSON EN DANGER !

La FCPE appelle tous les parents à garder les enfants à la maison.
Un rassemblement aura lieu le lundi 12 décembre
devant la cité scolaire à partir de 08h20

vigan-cite-scolaire-en-danger.pdf

Télécharger


Télécharger


MANQUE DE SURVEILLANTS A LA CITE SCOLAIRE

ANDRE CHAMSON DU VIGAN :

PARENTS, ENSEIGNANTS ET SURVEILLANTS SE MOBILISENT !






Formation DHG BUDGET – le samedi 7 janvier 2012     ANNULEE
Vous pouvez vous inscrire à l'aide de la fiche d'inscription jointe. Les frais de déplacement ainsi que le repas du midi sont pris en charge.


2011-12-5-1.pdf
Afficher  Télécharger
Journée nationale de sensibilisation au handicap


Déclaration CDEN du 15 novembre 2011.pdf
Afficher Télécharger


2011-09-09-Un pas de plus vers la gratuité de l’Ecole.pdf
Afficher Télécharger


 Loto : FCPE  Aimargues Dimanche 11 décembre 2011 à 17h

La section locale FCPE Aimargues organise
son loto
le dimanche 11 décembre à 17h
Foyer Communal - Aimargues

Leur blog http://fcpe30aimargues.canalblog.com/



 

Le point sur l'assurance de LoRdi
Afficher Télécharger

Le nouveau décret no 2011-1227 du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle
des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire.
Ce décret s'applique dès maintenant à l'ensemble des cantines scolaires en France.




 CONFÉRENCE

"Mieux comprendre l'intelligence des dyslexiques
des pistes concrètes pour les aider à l'école et en famille"

Samedi 19 Novembre 2011
de 10h à 12h Salle Terrisse - Lycée Daudet

Chantal Wyseur Professeur spécialisée en orthopédagogie
Facilitatrice méthode Davis®
Auteur :“Le cerveau atemporel des dyslexiques” DDB, Paris 2009.
- Une intelligence en 3D, multisensorielle, intuitive et synthétique
- La créativité et l’intuition : des atouts majeurs que les dyslexiques n’utilisent pas consciemment.
- Le stress particulier des dyslexiques:
  Qu’est-ce qu’une désorientation ?
  Comment désamorcer le stress et gérer son niveau d’énergie?
- Les problèmes scolaires: des pistes concrètes pour améliorer: la compréhension, le vocabulaire, la mémorisation, l’autonomie.
- Rythme de vie et loisirs. Comment ne pas favoriser la dyslexie par des loisirs ou des habitudes inadéquates?




Mieux comprendre intelligence des dyslexiques 19nov2011.pdf
Afficher Télécharger


CONFÉRENCE

 "Quelques outils pour faciliter l’accompagnement de nos enfants dans leur travail scolaire"

Jeudi 17 novembre 2011 à 18 h 30
Collège Eugène Vigne de Beaucaire
 
Avec Mme MIQUEL-ORTEGA, enseignante et formatrice
«Quelques outils pour faciliter l’accompagnement de nos enfants dans leur travail scolaire»
Conseil de Parents d’Elèves FCPE CONDAMINE

Contacts:
Mme Claire Blasco: 06 41 68 66 21 ou mazetdes5platanes@laposte.net
Mme Sabine Gerin: 06 89 50 95 45

 



 
Jeudi 17 Novembre 2011à partir de 15h00
Rassemblement devant le Collège pour la défense du Collège Le Castellas

Contre les suppressions de postes (1 poste de surveillant supprimé, ½ poste de secrétariat supprimé, 1 infirmière en formation non remplacée pendant 6 mois, ½ poste à l ’entretien menacé)
Contre le recrutement en flux tendu de professeurs contractuels non formés (ce qui sera, après une rentrée sans professeur de Français et d’Arts plastiques, encore le cas après le départ en retraite d’un professeur d’Anglais en Décembre…)
Contre le démantèlement du Service Public de l ’Éducation Nationale sur le Canton de Bessèges, qui pourrait conduire à terme à la fermeture de notre collège.
Nous lançons un appel à tous
Retrouvons le sens de nos responsabilités, celles de citoyens actifs, celles de membres solidaires, celles de grands parents, de parents soucieux de l ’avenir de leurs enfants
Contact : Véronique Soriano-Deresmes
04.66.61.19.34 ou fcpecollegelecastellas@gmail com
Conseil local FCPE des parents d’élèves du Collège Le Castellas de Bessèges
 
L'appel de Bessèges
appel de Bessèges.pdf


CHANGEMENT DE DATE
FORMATION BUDGET LE 5 NOVEMBRE 2011
à 8h30 au siège départemental

FERMETURE DU SIÈGE:
du vendredi 20 octobre 15 h au jeudi 3 novembre 9 h



Afficher Télécharger
JOURNEE LUDOSPORTS
SAMEDI 15 OCTOBRE

renseignements http://fcpe30aimargues.canalblog.com
mail fcpeaimargues@yahoo.fr